LA CITERNE EL-NABIH : Étude historique et architecturale et première campagne de fouille (1)

Présentation

 
Laurent Borel & Chrystelle March
Architectes DPLG
Contribution de Samuel Desoutter, Archéologue
 

 

Dans le cadre de sa mission d'étude et de sauvegarde du patrimoine alexandrin, le CEAlex s’est vu confier, par le Service des Antiquités Islamiques égyptien, le projet d’étude, de conservation et de mise en valeur de l’une des plus belles citernes de la ville, la citerne El-Nabih. En 1914, E. Breccia écrivait : « Aujourd’hui, à cause des innombrables constructions de la ville moderne, la plus grande partie de ces citernes a été sacrifiée, mais plusieurs existent encore, et le Service des Antiquités a pu en sauver une à trois étages. La citerne El-Nabih, accessible au public, se trouve dans la partie est des jardins de la Rue d’Allemagne ». Ce triste constat illustre combien le destin de la citerne El-Nabih fut particulier. L’étude des sources documentaires montre comment cet édifice – anonyme parmi des centaines d’autres à la fin du XIXe siècle – devint en moins d'un quart de siècles l'un des derniers témoignages visibles de l'infrastructure d'alimentation en eau de la cité d'Alexandre. L'analyse des données de terrain et les résultats de la première campagne de fouille précisent l'architecture et le fonctionnement de ce monument remarquable .


Vue intérieure de la citerne El-Nabih. Cliché : R. Collet © CEAlex

Notes :
(1) -Contenu principalement extrait de la communication effectuée par les auteurs lors du colloque Alexandrie métaphore de la francophonie, Alexandrie, mars 2006.
A paraître en intégralité sur le site www.ulaval.ca/afi/colloques/index.htm.

Si vous êtes entrés sur ce site par cette page, cliquer ici pour activer la fenêtre de navigation