NÉCROPOLE D'ANFOUCHI : Opération de sauvetage

Une opération d'urgence

 
Jasmin Badr et Kathrin Machinek, architectes-archéologues
et Jana Helmbold-Doyé, égyptologue
 

Exposés au climat marin humide et salin, et malheureusement aussi aux vandalismes, les cinq tombeaux se dégradent actuellement à vive allure.


la citerne el Nabih
Disposition des tombes dans la nécropole d'Anfouchi
Fond de plan : Achille Adriani, Annuaire du Musée gréco-romain III, (1940-1950, paru en 1952), p. 55, fig. 28
Deux hypogées (n° 3 et 4) sont déjà partiellement effondrés, un autre (n° 5) est constamment inondé par de l’eau sale. Ce ne sont que les tombes n° 1 et 2 qui ne se trouvent pas en danger immédiat, quoiqu’un nombre croissant de griffonnages récents dépare leurs parois. Cette situation inquiétante demandait une intervention d’urgence de la part des archéologues. Le CEAlex a donc décidé de réaliser un inventaire intégral, soit la documentation méticuleuse de l’architecture et des décors, en commençant par la tombe n° 2.
Anfouch, le site
Le site de la nécropole à la surface en direction du Nord. Au premier plan, l'hypogée n° 3
Cliché André Pelle, © archives CEAlex

Au début de la campagne, le service topographique du CEAlex  (Cécile Shaalan) a rattaché le terrain au système géoréférencé du cadastre. Depuis, deux architectes-archéologues (Jasmin Badr et Kathrin Machinek) élaborent des relevés graphiques détaillés à des échelles variées. Une égyptologue (Jana Helmbold-Doyé) effectue l’analyse des détails et la recherche historique. Un photographe (André Pelle, CNRS) spécialisé en photographie archéologique accompagne ce processus en employant diverses techniques d’éclairage. D’autres chercheurs - épigraphistes (Jean-Yves Empereur), spécialistes de peintures antiques (Anne-Marie Guimiers-Sorbets), d’architecture funéraire (M.arie-Dominique Nenna) et de navires antiques (Lucien Basch) – sont intervenus durant ces premiers mois de travail. De cette manière, la documentation de la tombe n° 2 a pu être terminée au mois de décembre 2006 et nous préparons maintenant les relevés de la tombe n° 5. Dans un deuxième temps, la conservation du site et la restauration de chaque tombe seront envisageables.

Anfouchi, examen des détails

Examen des détails architecturaux (Jasmin Badr et Jana Helmbold-Doyé)
Cliché : Kathrin Machinek, © archives CEAlex

Si vous êtes entré sur le site par cette page, cliquer ici pour activer les fenêtres de navigation