La restauration des mosaïques alexandrines en vue de leur présentation dans le futur Musée de la Mosaïque à Alexandrie

Les ensembles restaurés en 2005-2006

 
Jean-Yves Empereur
juillet 2006
 

La Maison de la Méduse date des années 150 après J.-C. Elle a été trouvée au cours des fouilles de sauvetage urbain du Centre d’Études Alexandrines, sur le site de l’ancien théâtre Diana. On y a mis au jour une série de pièces, dont une salle à manger quasiment complète. La salle à manger couvre une superficie de plus de 30 m2 avec l’emplacement des lits délimité par un motif en pi et, au centre d’un bouclier d’écailles, un médaillon avec la représentation d’une Méduse. Cet embléma est réalisé en opus vermiculatum, avec des tesselles multicolores de quelques millimètres de côté. Le bas des murs est conservé : ils sont recouverts d’un enduit peint. Les pièces voisines de la salle à manger sont elles aussi conservées : elles sont couvertes de mosaïques à décor floral et géométrique. L’ensemble de ces mosaïques de la Maison de la Méduse a été restauré : transportées à l’envers du site de fouille, elles ont été nettoyées de leur substructure : le radier de fondation composé de gravier et de terre qui adhérait à la face inférieure des tesselles a été enlevé, de façon à faire apparaître l’envers des tesselles. On les a ensuite recouvertes d’une mince pellicule d’un liant permettant d’obtenir une surface plane sur laquelle on a fixé une plaque d’aluminium alvéolé préalablement découpée à la taille du panneau. Puis on a pu remettre la mosaïque à l’endroit, pour en enlever la planche de bois, le jute et la gaze qui y avaient été collés au début du processus de la dépose sur le terrain de fouilles. On a remis au jour la face supérieure de tesselles pour les nettoyer et combler les vides par un matériau approprié : des tesselles antiques, lorsqu’elles avaient pu être récupérées au moment de la découverte sur le terrain de fouilles, ou bien, dans le cas contraire, un matériau léger, comme la pierre ponce.

En 1997, Patrick Blanc, Responsable de l’atelier de restauration des mosaïques au MAPA, et Marie-Laure Courboulès, restauratrice au CEAlex, ont restauré le panneau central de la salle à manger (1) . En 2005-2006, nous avons pu restaurer l’ensemble qui entoure le motif central. C’est le pi où était délimitée la zone des lits des banqueteurs ainsi que le panneau floral au pied de la Méduse (voir ci-dessous les photographies du panneau en cours de traitement). En outre, les mosaïques des pièces voisines de la même maison ont également été restaurées. Au total, une dizaine de panneaux de la Maison de la Méduse ont été traités.

Restauration d'un panneau de la salle à manger de la Maison de la Méduse. Vers 150 après J.-C.
Clichés Raymond Collet, Archives CEAlex. © CEAlex

La Maison macédonienne a été mise au jour au cours des fouilles menées par le CEAlex sur le site de l’ex-Consulat Britannique d’Alexandrie. Elle fait partie d’un groupe de quatre maisons datant de la fin du IVème siècle avant J.-C. Les pièces de monnaie trouvées sous la mosaïque permettent d’affiner cette date vers 320 avant J.-C. La mosaïque dont la restauration a été entreprise est également une salle à manger. L’entrée est marquée par un décor de galets noirs et blancs qui forment des motifs géométriques, une série de losanges. On retrouve ces galets au centre de la pièce avec un motif de rosace. Le reste est un tuileau qui tire vers le rouge-gris, avec une ligne de tesselles de céramique rouge formant une ligne qui délimite la zone où étaient placés les lits des banqueteurs. Ce décor est typique des villes de Macédoine et on retrouve des parallèles à Pella, la capitale de la Macédoine, la ville où a grandi Alexandre le Grand. Sur la mosaïque de cette salle à manger a été opéré le même travail de restauration qu’à la Maison de la Méduse. Sophie Duberson a restauré le panneau de la rosace et celui des losanges. Tous les panneaux ont été traités, jusqu’à la préparation pour la pose finale de cet ensemble de presque 25 m2 (4,68mx4,64m) sur des plaques d’aluminium alvéolé.
Nettoyage des galets du panneau aux losanges de la mosaïque
La mosaïque restaurée est posée sur des plaques d'aluminium alvéolé
La mosaïque de la Maison macédonienne du Consulat Britannique. Fin du 4ème siècle avant J.-C.
Clichés Raymond Collet, Archives CEAlex. © CEAlex

(1) - Voir infra l'item "Dépose et restauration d'une mosaïque antique, la Mosaïque de la Méduse"
Si vous êtes entrés sur ce site par cette page, cliquer ici pour activer la fenêtre de navigation