Les dernières nouvelles du terrain

 
Jean-Yves Empereur
Directeur du CEAlex
  Décembre 2009

Le Centre d’Études Alexandrines a vécu une année 2009 particulièrement féconde, avec l’aboutissement de recherchées menées depuis plusieurs saisons. Notre équipe a été renforcée par l’arrivée d’une céramologue, Delphine Dixneuf, recrutée cet automne sur un poste qui nous a été dévolu par le CNRS.

L’exposition sur l’eau au Laténium de Neuchâtel

Le thème transversal sur l’hydraulique d’Alexandrie a cimenté les liens entre les membres l’équipe du CEAlex pendant ces 5 dernières années et ces recherches viennent d’aboutir avec l’inauguration de l’exposition Du Nil à Alexandrie au Laténium de Neuchâtel le 22 octobre 2009. Isabelle Hairy, architecte-archéologue au CEAlex, en a assuré le commissariat scientifique ainsi que l’édition du catalogue (1) qui rassemble en 717 pages les contributions d’une vingtaine de membres et collaborateurs de notre équipe. Ce volume rassemble nos recherches sur le captage, le stockage et la distribution de l’eau à Alexandrie pendant les 2.300 ans de son histoire. Les chapitres s’articulent autour du canal, des citernes, des machines de puisage et ils présentent des résultats inédits des fouilles de sauvetage urbain menées par le CEAlex. Pour en savoir plus, on pourra consulter le site du Latenium et le site "exp'eau"
CEAlex
Une vue de l'exposition de Neuchâtel
Photo Burçak Madran @ CEAlex

Les fouilles
Si la préparation de cette exposition a empêché de mener des fouillles sous-marines cette année, les fouilles terrestres ont continué sur deux chantiers : à Maréa, sur la rive sud du lac Mariout, grâce au soutien du Ministère des Affaires Étrangères et Européennes, et on pourra lire prochainement le rapport de la campagne de printemps signé par Valérie Pichot, archéologue-archéométallurgiste au CEAlex; une seconde campagne aura lieu à partir de la mi-novembre.

La citerne el-Nabih fait aussi l’objet de deux campagnes de fouilles cette année, la seconde étant en cours. Il s’agit d’en finir avec la compréhension de la construction de la cuve et de sa chronologie: des contextes en place permettent de l’attribuer définitivement à l’époque médiévale, l’étude de la céramique permettant d’affiner cette datation. Le relevé à l’aide du scanner 3D s’achevant, ce sont les derniers travaux; et, si nous arrivons à trouver les crédits nécessaires, nous passerons à la phase de conservation et d’aménagement pour l’ouverture au public de ce monument spectaculaire. Je rappellerai que l’exposition sur l’eau actuellement à Neuchâtel est destinée à revenir dans le centre d’interprétation prévu dans l’enceinte du complexe archéologique de la citerne.

Les laboratoires de restauration
Grâce à l’appui du CNRS, les laboratoires de restauration du CEAlex ont pu se développer de manière importante. Cette équipe de 9 personnes dirigées par Hana Tawfick, avec 4 collaborateurs sur les mosaïques, 3 sur les monnaies et le métal, 1 sur la céramique. Les mosaïques font l’objet d’un soin particulier : grâce au soutien de la Fondation BNP-Paribas, nous avons pu compléter la restauration du pourtour de la mosaïque du Chien (présentée au musée de la Bibliotheca Alexandrina), des tapis qui entouraient la Méduse, de la mosaïque de galets du Consulat britannique et nous nous attaquons maintenant à la grande mosaïque nilotique (environ 25 m2) qui était conservée au Musée gréco-romain. Le but est d’organiser une exposition dans les années à venir, avant que ces chefs d’œuvre des mosaïstes alexandrins soient présentées dans le musée qui leur sera consacré au centre-ville.

Les thèmes de recherche
Le CEAlex participe à quatre projets de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) et en pilote un : La Presse Francophone d’Égypte qui possède maintenant son site web propre http://www.cealex.org/pfe avec une équipe de journalistes, d’historiens, d’historiens de la littérature, de conservateurs de bibliothèques, etc. Grâce à cet appui, c’est une équipe de 8 collaborateurs placés sous la houlette de Gaël Pollin qui sont désormais en charge de fournir et de mettre en ligne ces ressources sur le site de la PFE et aussi sur le site du CEAlex : on trouvera des livres rares et anciens sur Alexandrie ainsi que des plans de la ville. <lien>

Nous participons aussi au projet ANR Imasud, dirigée par Marilyne Crivelle, Professeur à l’Université de Provence, sur la mémoire des Suds, « Suds » imaginaires, imaginaires des « Suds »,
 Héritages, mémoires, représentations en Méditerranée cf. le site <lien> .
Alexandrie, ville de mémoire s’il en est, joue un rôle actif dans cette recherche : Archives du Musée gréco-romain, papiers appartenant à de grandes familles alexandrines, changements dans l’urbanisme lié à la mémorialisation, etc. Un premier livre sera envoyé à l’imprimeur d’ici la fin de l’année. Un colloque a été organisé à Alexandrie les 10 et 11 octobre 2009 autour de la mémoire des images et notamment des archives télévisuelles, dans le cadre du projet Medmed de l’Union Pour la Méditerranée cf. <lien>

Depuis 2006, nous sommes aussi associés avec des équipes d’Aix-en-Provence et de Nanterre au projet ANR sur « L’enfant et la mort dans l’Antiquité : des pratiques funéraires à l’identité sociale » qui rassemble des anthropologues, des archéologues et des historiens cf. <lien>.
Après une première réunion à Athènes, un colloque aura lieu au CEAlex du 12 au 14 novembre, avec une trentaine de participants. On pourra en consulter le programme <lien>

Un quatrième thème de recherche « PALEOMED », dirigé par Christophe Morhange, Professeur à l’Université de Provence, concerne la géoarchéologie et mobilité des paléoenvironnements des ports antiques en Méditerranée. Le CEAlex y participe pour la géomorphologie d’Alexandrie et de sa région, avec un doctorant sur le thème de la subsidence de la ville ainsi que sur la nature et les niveaux du lac Mariout, deux éléments éclairants pour la compréhension de nos fouilles et de la l’évolution du paysage urbain d’Alexandrie et de son l’hinterland à travers les millénaires.

Un cinquième axe de recherche vient d’être lancé. Piloté par Patrick Reuter, spécialiste en informatique à l’INRIA et maître de conférences à l’université Bordeaux 2, le projet SeARCH étudie le maniement des images 3D (capturées grâce au scanner 3D dont le CEAlex a été équipé en 2008 par le CNRS) pour des applications en archéologie, notamment la reconstitution des statues colossales découvertes au cours des fouilles sous-marines sur les ruines du Phare. Pour plus de renseignements sur ce projet passionnant, voir <lien>

Enfin, nous participons activement au réseau européen d’excellence Ramsès : le conseil exécutif s’est déroulé à Alexandrie les 6 et 7 octobre 2009 et il a permis de mettre en place le programme des prochains mois. Le CEAlex co-dirige (avec les Centre Jacques Berwua de Rabat et l’IFPO) le thème sur « Commerce et vertu » à travers les âges qui rassemblera à Alexandrie des historiens et des sociologues dans les mois qui viennent.

La bibliothèque
La bibliothèque du CEAlex compte maintenant 3 salles de lecture, accueillant les chercheurs et enseignants de l’Université. Ils peuvent préparer leur visite en consultant le catalogue en ligne des 10.000 titres sur le site web du CEAlex, <lien>

bibliotheque
Une troisième salle pour la bibliothèque  
Photo JYE © CEAlex

Les publications
Le catalogue de l’exposition sur l’eau, édité par Isabelle Hairy, architecte-archéologue au CEAlex s’intitule Du Nil à Alexandrie. Histoires d’eaux. On peur le commander tout comme nos ouvrages grand public à l’adresse http://acea.cealex.org

Plusieurs autres publications ont vu le jour, notamment dans la série des Études alexandrines : Alexandrie médiévale 3 (édité par J.-Y. Empereur et Chr. Décobert), et de Jean-Luc Fournet, Alexandrie : une communauté linguistique ? ou la question du grec alexandrin. Nous attendons pour les jours qui viennent le volume Alexandrina 3 et trois autres numéros de la collection sous sous presse. On peut commander en ligne ces ouvrages sur le site de l’IFAO.

Les films
Les films documentaires forment une part significative de notre communication vers un large public. De nouveaux 13’ sur l’eau dans la ville, l’artisanat du verre, les bateaux en papyrus, etc. On pourra consulter le catalogue complet

Les sites web
Les sites web nous fournissent un autre moyen de communiquer et d’expliquer nos recherches et nos résultats. Grâce à la compétence de Danielle Guiraudios, notre webmaster, nous disposons maintenant de plusieurs site : un pour le CEAlex en général, un autre pour la Presse Francophone d’Égypte, comme on l’a vu plus haut et un troisième sur les amphores Ces sites sont régulièrement entretenus, enrichis et mis à jour et, si l’on se fie sur leur fréquentation, il semblent qu’ils répondent à leur vocation de partage des connaissances sur Alexandrie à travers toutes les facettes de son histoire.

Le service pédagogique
Le service pédagogique du CEAlex continue d’exploiter les projets mis au point durant ses 5 ans d’existence : les malles pédagogiques sur l’eau, les citernes tournent toujours dans les écoles d’Alexandrie, de même que le web cartoon sur le commerce maritime en Méditerranée et les ateleirs de mosaïques mis au point en 2008. Nos deux animateurs, Marwa el-Gawad et Vincent Duménil (Volontaire Régional de Coopération de la région PACA) ont travaillé avec les pédagogues du Laténium de Neuchâtel à des animations autour du thèse de l’exposition en cours sur l’hydraulique alexandrine.
Par ailleurs, les projets en cours de développement portent sur les déchets et les recyclages, un problème crucial pour Alexandrie, tant pour la mégapole antique de 500.000 habitants que pour la ville moderne avec des 5 ou 6 millions d’habitants.

(1) Le catalogue peut être commandé en ligne à l'adresse http://www.harpocrate.eu.com
si vous êtes entré sur le site par cette page, cliquer ici pour activer la fenêtre de navigation
notes précédentes
juin 2001
décembre 2001
mai 2002
décembre 2002
février 2004
décembre 2005
juillet 2006
janvier 2007
février 2008 décembre 2008