Les dernières nouvelles du terrain

 
Jean-Yves Empereur
Directeur du CEAlex
  Décembre 2008

Depuis le 1er janvier 1999, le Centre d’Études Alexandrines était une Unité Mixte de Service (UMS 1812 du CNRS). En juin 2007, elle est devenue une Unité de Service et de Recherche (USR 3134), équipe propre du CNRS. Ce nouveau statut nous donne des moyens accrus et nous permet d’accueillir des chercheurs, notamment en délégation et/ou en détachement. Dès septembre dernier, nous avons ainsi reçu le renfort de Patrice Pomey, l’un des pionniers de l’archéologie navale, fortement impliqué dans les recherches et les fouilles dans ce domaine en Égypte et dans le monde de la Méditerranée. Le CNRS a aussi créé un poste de gestionnaire (avec Fanny Alliaud), alors que le Ministère de l’Éducation, de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur (MESR) a mis à notre disposition via l’IFAO un poste d’archéologue pour diriger notre dépôt de fouilles de Shallalat (avec Patricia Rifa).

Le Centre d’Études Alexandrines a vécu une année bien excitante! Le soutien constant de la Direction du CNRS, ainsi que d’autres institutions sur lesquelles nous reviendrons, nous a permis de développer les recherches de notre équipe. Nous disposons depuis le printemps 2008 de moyens technologiques de pointe et notre action s’en trouve décuplée. Ainsi les relevés architecturaux ont changé en profondeur, grâce à un scanner 3D qui renouvelle nos méthodes traditionnelles. Cet outil sophistiqué a été utilisé dans la citerne el-Nabih et au fort médiéval de Qaitbay, donnant des premiers résultats fort spectaculaires, dans leur rendu comme dans leur précision. Nul doute que nous assistons à une révolution dans nos usages, avec cet accès nouveau à la troisième dimension.

CEAlex
Le scanner 3D utilisé dans le relevé de la citerne el-Nabih par Laurent Borel, architecte-archéologue au CEAlex
Photo @ CEAlex

Nos laboratoires d’étude et restauration abrités dans les magasins de Shallalat, au centre-ville, ont aussi profité d’équipements nouveaux qui nous renforcent dans la recherche sur l’archéométallurgie (avec Valérie Pichot) et aussi dans le traitement et la conservation des objets métalliques. Nous avons accompagné cette arrivée de nouveaux outils par l’élargissement de notre équipe de restaurateurs : sous la direction d’Hanna Tawfick, on compte désormais 6 Alexandrins à plein temps qui restaurent à longueur d’année monnaies, mosaïques, peintures, objets sortis du milieu marin, céramique, objets organiques, etc. Notre savoir-faire est reconnu, si l’on en juge à l’aune des demandes de stages de la part de restaurateurs tant français qu’égyptiens. Parmi les réalisations récentes de notre laboratoire, mentionnons l’achèvement de la restauration de l’ensemble des mosaïques de la salle à manger de la Méduse (seul le panneau central avec l’embléma avait été restauré en 1997 et présenté depuis 4 ans au Musée national d’Alexandrie) et de la tresse du pourtour de la mosaïque du Chien que l’on pourra admirer au musée archéologique de la Bibliotheca Alexandrina.

Cet accroissement de nos activités à Shallalat exigeait que l’on dispose de plus de place dans le dépôt et, grâce au talent d’Yvan Vigouroux, compagnon tailleur de pierre, nous avons pu gagner deux pièces supplémentaires, restaurées dans le respect de l’architecture de ce magnifique bâtiment, cette cartoucherie construite dans les années 1840 par le colonel Gallice Bey sur les ordres de Mohamed Aly. Le Conseil Suprême des Antiquités met à notre disposition cet espace pour le stockage, la restauration et l’étude du mobilier archéologique que nous mettons au jour au cours de nos fouilles dans la ville.

CEAlex
Dépôt de fouilles de Shallalat.
Une des deux salles récemment réhabilitées par l'équipe du CEAlex sous les ordres d'Yvan Vigouroux.
Photo Y. Vigouroux © CEAlex

Les fouilles ont continué sur trois sites :
1) les fouilles sous-marines sur le site du Phare sont en cours en ce moment même et visent à compléter, sous la direction d’Isabelle Hairy, la topographie du site immergé et le relevé architectural, afin de progresser dans le rapprochement et la reconstruction graphique d’éléments de monuments et de statuaire ;
2) sous la direction de Laurent Borel, les travaux à la citerne el-Nabih ont consisté en des sondages dans les couches en place, déterminant les phases de construction et indiquant sans doute une datation différente de celle qui était traditionnellement acceptée. Le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes (MAEE) a contribué au financement de l’opération de restauration du monument, de même que la Région Midi-Pyrénées avec l’envoi d’experts et de stagiaires de l’INSA, de l’ENSA et du CETIA (1);
3) grâce au soutien du MAEE, nous avons pu progresser dans le dégagement, par Valérie Pichot, du bâtiment cultuel hellénistique de Maréa, au sud du lac Mariout. On en trouvera prochainement les résultats les plus récents dans les pages du présent site.

L’année 2008 a été fertile en réunions scientifiques : au mois de février, nous avons accueilli la trentaine de participants à un colloque organisé en collaboration avec Sylvie Denoix et Maria Mossakowska-Gaubert de l’IFAO sur Objets d’Égypte, Corpus pour une histoire économique et sociale (1er-XVe siècle) : à la mi-avril, Michel Tuchscherer, qui dirige le programme sur Alexandrie ottomane, a organisé une réunion au CEAlex sur Alexandrie et l’eau, dans le cadre du projet Balnéorient ; à la fin du même mois, ce fut au tour de Christian Décobert, responsable du programme sur Alexandrie médiévale, d’organiser en compagnie de Christophe Picard, les 4èmes journées sur Alexandrie médiévale, avec pour thème Alexandrie et le commerce de la Méditerranée médiévale qui a rassemblé une vingtaine de spécialistes. Ces deux dernières réunions donneront lieu à des actes qui seront publiés dans la collection des Études alexandrines.

En 2009, deux colloques sont prévus :
1) Quoi de neuf dans l’archéologie d’Alexandrie ? rassemblera avec nos collègues égyptiens les directeurs des missions archéologiques européennes qui oeuvrent à Alexandrie et dans sa région. Ce sera le moment de faire le point sur nos objectifs, d’échanger nos informations et d’harmoniser nos méthodes ; 2) en novembre, le CEAlex recevra les participants de l’ANR EMA (l’enfant et la mort dans l’Antiquité : des pratiques funéraires à l’identité sociale), en collaboration avec le Centre Camille Jullian d’Aix-en-Provence et l’UMR ArScAn de Nanterre.

En 2010, deux colloques sont prévus :
L’un portera sur ‘Commerce et vertu’, dans le cadre du réseau européen Ramsès2, en collaboration avec le Centre Jacques Berque de Rabat (USR 3136) et l’Institut Français du Proche-Orient (IFPO, USR 3135). Un second colloque permettra de faire le point sur les amphores (dans la suite de la rencontre de juin 2007) et de réfléchir à l’utilisation et l’enrichissement du nouveau site web – conçu par Danielle Guiraudios - concernant ce domaine : à l’adresse www.amphoralex.org, on trouve désormais des recensions d’ouvrages et d’articles sur les amphores, le catalogue de la bibliothèque du Centre Alexandrin d’Études des Amphores (CAEA), des ressources en lignes (ouvrages anciens et rares sur les amphores) et aussi un catalogue des matrices rhodiennes. Dû à Gonca Senol, Professeur à l’Université Ege d’Izmir, ce catalogue présente déjà les matrices d’une trentaine d’éponymes de Rhodes avec plus de quatre cents matrices. Ce dernier chapitre est sans doute le plus original et sera très certainement prisé par la communauté scientifique.

Le site web du CEAlex est en perpétuelle mise à jour, grâce aux bons soins de son webmaster, Danielle Guiraudios, et de l’ensemble des membres de l’équipe du CEAlex. On notera l’une des dernières nouveautés : le bouton ‘Ressources en ligne’ qui permet d’accéder au texte de publications rares et anciennes sur Alexandrie, portant à la fois sur la cité antique et la ville moderne. Cette numérisation est assurée par 5 collaborateurs du CEAlex, placés sous la direction de Gaël Pollin.

La numérisation de la Presse Francophone d’Égypte, vaste entreprise cumulative qui demandera de nombreuses années d’effort, vient d’être encouragée par l’obtention d’une ANR spécifique. On peut déjà consulter l’état actuel de cette acquisition numérique sur le site web. Par ailleurs, la série des DVD-Rom continue : après la Description de l’Égypte, les voyages de Champollion et de Vivant Denon, nous préparons une édition des expéditions de Cailliaud à Thèbes, Méroé et Siwa entre 1819 et 18xx.

Le rythme des publications n’a pas faibli : en dix ans d’existence, les Études alexandrines, série du CEAlex publiée aux presses de l’IFAO, comptent 17 volumes. Les plus récents portent sur le Sarapeion et les troisièmes journées sur Alexandrie médiévales, sans oublier la littérature de l’Alexandrie cosmopolite, avec Alexandria ad Europam. Trois autres volumes sont actuellement sous presse, dont le premier tome de la nouvelle collection sur Alexandrie ottomane.
On peut se réjouir du remarquable succès des Études alexandrines : le volume sur les monnaies a été épuisé en une année et en est à son second tirage et quatre autres volumes ne sont plus disponibles et attendent le même sort (2).
À côté de ces ouvrages scientifiques, nous avons tenu à publier des livres destinés à un large public : grâce au soutien de la Région Midi-Pyrénées, nous avons pu sortir la traduction en arabe du Copain de l’archéologie qui rencontre déjà un succès certain. Dans la série des petits guides du CEAlex, Isabelle Hairy a rédigé Les coulisses de l’eau à Alexandrie, qui retrace la longue histoire de l’hydraulique alexandrine (3).

Ce dernier titre sur l’eau, son stockage et notamment les fameuses citernes souterraines a été publié en vue d’une exposition qui se tiendra à partir d’octobre 2009 au Laténium de Neuchâtel, sous la direction scientifique d’Isabelle Hairy. Ce sera l’occasion d’admirer les maquettes que Michel Coqueret a patiemment réalisées au cours de ces dernières années ainsi que de publier un catalogue qui rassemblera les recherches des collaborateurs du CEAlex.

Notre activité universitaire a été couronnée par la soutenance de deux thèses, avec Emmanuel Botte sur les amphores à poissons et le conditionnement des pièces de thon, le garum et les condiments à base de poisson ; avec Oueded Sennoune, sur les voyageurs dont le catalogue a été plusieurs fois remis à jour sur le site web du CEAlex. Pas moins de sept thèses sont en cours, sur des sujets traitant des travaux et recherches du CEAlex.

Le Service Pédagogique n’a pas chômé . Catherine Sabry, Marwa Abdel-Ghawab et Anaïs Perrin ont programmé un automne alexandrin consacré à la mosaïque : une exposition de photographies de mosaïques antiques et modernes au Centre Culturel Français d’Alexandrie, une exposition de magnifiques mosaïques modernes dues à des artistes égyptiens, des ateliers de création de mosaïques pour les enfants -avec un concours !- , tous ces événements et ces activités ont rencontré un très vif succès populaire, les conférences remplissant les salles du CCFA et de la Bibliotheca.

Au cours de cet automne alexandrin ont été présentés les nouveaux films du vidéaste Raymond Collet sur la restauration de la salle à manger de la mosaïque de la Méduse et sur la tresse du Chien. Ces films s’ajoutent désormais au catalogue des documentaires de 13’ que l’on peut consulter sur le site web du CEAlex ainsi qu’à l’adresse www.1001images.com. Plusieurs de ces courts-métrages à but pédagogique y sont téléchargeables gratuitement. Réalisés avec des moyens fort modestes, ils ont rencontré un succès inattendu, obtenant plusieurs prix dans des festivals internationaux, ce qui nous encourage grandement à continuer dans cette série qui contribue aux activités de notre Service pédagogique.

Pour terminer cette chronique du terrain, je voudrais remercier tous ceux qui nous ont aidés par leur soutien fidèle à nos efforts pour faire connaître et mettre en valeur les différentes facettes du patrimoine d’Alexandrie. Tout d’abord, les institutions qui nous ont appuyés, en premier lieu le CNRS auquel nous sommes fiers d’appartenir. Par la nomination de nouveaux collaborateurs au sein du CEAlex, le CNRS a renforcé nos moyens d’action de manière appréciable, surtout en cette période de disette de postes. Nos remerciements vont aussi au Ministère de l’Éducation, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (pour un poste nouveau et un soutien financier augmenté) ainsi qu’au le Ministères des Affaires Étrangères et Européennes, dont la subvention permet la fouille de Maréa et contribue à la restauration de la citerne el-Nabih. Deux régions nous ont aussi soutenus : la Région PACA, avec pas moins de trois Volontaires Régionaux du Progrès et une aide constante auprès de notre Service pédagogique ; la Région Midi-Pyrénées avec une contribution au programme d’étude et de réhabilitation d’el-Nabih ainsi qu’à la publication. Cette région prévoit d’augmenter sa collaboration avec les institutions alexandrines et l’on ne peut que s’en réjouir. Enfin, un remerciement particulier va aux Associations qui nous ont épaulés et encouragés, parfois par leurs visites sur le terrain : la jeune association Sarthe-Alexandrie, avec l’appui du Conseil Général de la Sarthe, et l’ACEA : à tous les membres de ces associations, un grand merci !

Au-delà de la reconnaissance médiatique de nos travaux, nous avons besoin de ces soutiens, surtout en ce moment de conjoncture économique difficile. Alors que l’euro chute face à la livre égyptienne, l’inflation connaît des dérapages inquiétants en Égypte : les deux phénomènes conjugués provoquent des difficultés financières particulièrement pour les équipes qui oeuvrent dans ce pays. Plus que jamais, nous avons besoin de votre soutien.

Jean-Yves Empereur


(1) ENSA = Ecole Normale Supérieure d'Architecture
INSA= Institut National des Sciences Appliquées
CETIA= Centre d'Études du Tourisme, de l'Hôtellerie et de l'Alimentation

(2) Ces ouvrages peuvent être commandés sur le site www.ifao.egnet.net;

(3) On pourra acquérir ces livres à l'adresse www.harpocrate.eu.com

si vous êtes entré sur le site par cette page, cliquer ici pour activer la fenêtre de navigation
notes précédentes
juin 2001
décembre 2001
mai 2002
décembre 2002
février 2004
décembre 2005
juillet 2006
janvier 2007
février 2008 décembre 2009