Les dernières nouvelles du terrain

Janvier 2007


Alexandrie, une année s’achève, une autre s’ouvre, avec des projets renouvelés, des entreprises qui aboutissent, des terrains pour de nouvelles promesses. Vous découvrirez ces nouvelles du terrain dans une nouvelle édition du site web du CEAlex due à Danielle Guiraudios, à partir des éléments fournis par tous les membres de l’équipe du CEAlex.

Les fouilles tout d’abord : Valérie Pichot a mené une nouvelle campagne sur l’atelier de production métallurgique de Maréa, à une cinquantaine de kilomètres au sud-ouest d’Alexandrie, sur la rive sud du lac Mariout. C’est la première fois que l’on met au jour ce type d’installations d’époque hellénistique. Une nouvelle campagne est projetée pour les mois de mai-juin 2007 et les résultats seront exposés dans une monographie de la série des Études alexandrines. À Alexandrie même, sur le chantier de la rue Fouad, au Patriarcat grec orthodoxe, Francis Choël et Marie Jacquemin progressent dans l’étude de la stratigraphie complexe et le classement du riche mobilier. Les spécialistes s’y succèdent pour étudier la céramique, les monnaies, les os et les ivoires, peintures et mosaïques, etc. Dans la nécropole d’Anfoushi aux superbes hypogées peints, une campagne de relevés de la tombe 2 a été entreprise par les architectes-archéologues Kathrin Machinek et Yasmin Badr. Des coupes et des plans au 1 : 20 ont été réalisés et l’expérience – de sauvetage dans ce milieu menacé par la nappe phréatique - sera étendue à la tombe n°5 au cours de l’année prochaine.

Les fouilles sous-marines se sont concentrées cet automne sur le site immergé au pied du fort Qaitbay et Isabelle Hairy a progressé dans la documentation des éléments du Phare –dont la porte colossale- destinés à être remontés au cours de l’année prochaine. Quant à la citerne el-Nabih, elle a fait l’objet d’une première campagne de fouille cet été, sous la direction de Samuel Desoutter. Il a dégagé une bonne partie de l’ossature externe de la cuve, permettant une meilleure compréhension du monument en vue de sa restauration par le tailleur de pierre Yvan Vigouroux et la mise en oeuvre du projet de présentation au public par les architectes Laurent Borel et Chrystelle March.

Le service topographique du CEAlex n’a pas chômé, comme on l’aura compris à travers les mentions des toutes ces interventions sur le terrain. D’autant que le service dirigé par Cécile Shaalan intervient aussi sur d’autres missions étrangères intervenant à Alexandrie, sans compter le maintien de la seule station de référence GPS disponible gratuitement et de façon permanente en Égypte, le travail qu’elle mène sur la cartographie historique d’Alexandrie, tandis qu’Ismail el-Banna étudie les variations du niveau du lac Mariout dans la longue durée.

La restauration des mosaïques a bien avancé et, dans une étape intermédiaire, une plaque de bronze reconnaissant la valeur du mécénat de la Banque BNP-Paribas a été dévoilée le 7 décembre dernier au cours d’une cérémonie officielle au Musée national (mosaïque de la Méduse) et au Musée archéologique de la Bibliotheca Alexandrina (mosaïque du Chien, dont la guirlande extérieure sera restaurée au cours de l’année 2007).

Les perspectives pour l’année qui s'ouvre s’annoncent sous les meilleurs auspices : outre la continuation des entreprises en cours, nous inaugurerons deux nouveaux projets : 1) La prospection de la rive méridionale du lac Mariout, pour la localisation d’installations artisanales antiques ; 2) La fouille d’un atelier de fabrication d’amphores, sous la direction de nos spécialistes turcs, Kaan Senol et Gonca Senol, en collaboration avec l’archéologue Marie-Christine Petitpa. J’espère vous rendre bientôt compte des résultats de ces nouvelles opérations.

Alexandrie médiévale est explorée depuis une dizaine d’années maintenant et elle a fait l’objet de plusieurs rencontres scientifiques débouchant sur des publications : les actes des troisièmes journées sont sous presse et une quatrième journée est programmée pour 2007. Alexandrie ottomane est étudiée depuis 5 ans maintenant par une équipe pilotée par Michel Tuchscherer ; on verra les riches résultats de ces recherches dans le site web, en attendant les manuscrits qui seront bientôt remis à l’imprimeur. Un nouveau programme sera lancé au début de l’année, portant sur Alexandrie du 19ème siècle, la ville remodelée par Mohamed Ali, la cité cosmopolite. Le projet sera coordonné par Ghislaine Alleaume, notamment avec des enquêtes dans les Archives nationales au Caire.

Les Autorités du Conseil Suprême des Antiquités nous ont demandé de collaborer au traitement des archives du Musée gréco-romain d’Alexandrie, retrouvées à l’occasion des travaux de restauration du bâtiment. Grâce au soutien du réseau européen AREA (= Archives of European Archaeology), présidé par Alain Schnapp (voir le site web www.area-archives.org/french), une intervention rapide a pu être mise en place et Éric Gady a passé son été 2006 à prendre la mesure de cet ensemble qui conserve la mémoire d’une Institution égyptienne sur plus d’un siècle. Spécialiste de l’histoire du service archéologique égyptien (il a consacré sa thèse de doctorat à ce sujet), il a procédé à un premier classement, montrant la grande valeur de cette documentation. La voie est montrée, la méthode mise en place et, toujours grâce à AREA, d’autres missions à venir permettront d’exploiter scientifiquement cette masse de données inédites .

Les colloques : Le colloque Balnéorient a eu lieu, comme prévu du 1er au 5 décembre. Organisé par Marie-Françoise Boussac et la Maison de l’Orient, il a connu un grand succès. On en saura plus sur les activités du « Groupe de recherche international sur l'origine et le devenir du bain collectif » à venir en visitant le site www.balneorient.mom.fr En 2007, trois rencontres sont programmées, dans le cadre du programme européen Ramsès 2 : une rencontre sur Alexandrie ottomane à Aix-en-Provence en mars prochain, un colloque sur Alexandrie et le commerce méditerranéen à l’époque médiévale en mai prochain et un autre sur les amphores à Alexandrie et les échanges à l’époque antique, au mois de juin, en collaboration avec l’Université d’Izmir. En outre, une école d’été sur le commerce des céréales sera organisée à la fin mai, dans le même cadre Ramsès 2. Les doctorants et post-doctorants intéressés pourront consulter le site www.ramses2.mmsh.univ-aix.fr/Ecole-Ete

Les publications scientifiques progressent : dans la série des Études alexandrines, l’on attend la parution pour le mois prochain d'un volume sur les Tanagras du Musée gréco-romain, au printemps d’un autre sur les os et les ivoires sculptés provenant des fouilles du CEAlex. Six autres volumes de la collection sont sous presse auprès de l’imprimerie de l’IFAO : Pharos 1, Alexandrina 3, Le Sarapeion d’Alexandrie par M. Sabottka, Alexandrie médiévale 3, Les images d’Alexandrie (1er-8ème siècles après J.-C.) par Eleni Fragaki, Alexandria ad Europam. D’autre volumes suivront bientôt, notamment la suite de la publication de la fouille de la Nécropolis.

Le département pédagogique du CEAlex a fêté ses 3 ans d’existence. Fondé par Mylène Blanc et Guilhem Crousillat, Volontaires régionaux de coopération (= VRC), cette jeune pousse du CEAlex a déjà fait ses preuves en accueillant plus de 4000 élèves des écoles d’Alexandrie durant l’année 2005, en les sensibilisant à la valeur particulière du patrimoine de leur ville. En 2006, l’activité s’est développé sur un rythme soutenu et, après le retour en France de Mylène et Guilhem, l’équipe, maintenant composée de Catherine Sabry et Marwa Abdel Gawad, vient d’être renforcée par une nouvelle VRC, Anaïs Perrin. Nous découvrirons peu à peu, notamment sur le site web du CEAlex, les nouveaux projets de cette équipe animée d’enthousiasme, avec, à côté des visites de monuments et musées d’Alexandrie, les mallettes sur l’eau, sur les citernes, et l’itinéraire d’un jeune Alexandrin qui, à l’époque antique, prend le bateau pour, de port en port, traverser la Méditerranée et rejoindre Arles.


Les films documentaires prennent une place importante dans la volonté de partage des connaissances des membres de l'équipe du CEAlex. Grâce aux talents conjugués de Raymond Collet et d’André Pelle, la collection des DVD de 13’ compte déjà une demi-douzaine de titres. À notre grande satisfaction, ces DVD sont appréciés : en témoigne, par exemple, la mention spéciale du jury du festival du film documentaire de Bidasoa, au pays basque espagnol, et leur sélection pour plusieurs compétitions internationales. Ce n’était pas le but initial de notre entreprise, mais ces lauriers nous encouragent ! Ces films brefs ont un but purement pédagogique, ce qui n’empêche pas qu’on puisse apprécier leur côté esthétique. Nous avons décidé d’en mettre un en ligne, téléchargeable : réalisé par Mylène Blanc et Guilhem Crousillat, il concerne le département pédagoqique du CEAlex. Faites-nous part de vos réactions : si l’expérience vous plaît, nous mettrons d'autres films à votre disposition. Télécharger le film (format Divx).

Le DVD-Rom de la Description de l’Égypte a, semble-t-il, plu à bon nombre de nos amis. Ce premier succès nous a encouragés, toujours sous la houlette de Danielle Guiraudios, à continuer la série des Grandes expéditions scientifiques du 19ème siècle et, grâce au soutien de la Région Midi-Pyrénées, un nouveau DVD-Rom, consacré à la découverte de l’Égypte par Champollion, est disponible depuis quelques jours : Nous avons regroupé quatre ouvrages : Les Monuments de l’Égypte et de la Nubie (édition de 1835-1845), Les Notices descriptives (édition de 1844-1879), les Lettres d’Égypte et de Nubie (édition de 1833) ainsi que É. PRISSE D’AVENNES, Monuments égyptiens (édition de 1844). Mises à part les Notices, ouvrage manuscrit, les textes sont interrogeables en plein texte et les planches à la résolution à laquelle vous êtes habitué(e). Le principe reste le même, avec un prix de vente très modeste, qui n’a rien à voir avec l’investissement de travail en amont, de façon à favoriser un accès le plus large possible à ces ouvrages souvent inaccessibles (commande en ligne auprès de l'ACEA). Nous espérons que le volume suivant de la collection, le Voyage dans la Basse et Haute Égypte de Vivant Denon suivra au cours du printemps.

Je tiens à remercier vivement les Institutions qui nous ont soutenus : le CNRS et l’IFAO en premier lieu, mais aussi le Sénat, le Ministère des Affaires Étrangères, le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Recherche, les collectivités territoriales, à savoir les régions PACA et Midi-Pyrénées, de grandes entreprises françaises présentes à Alexandrie, telle la Fondation BNP-Paribas pour la restauration des mosaïques. Enfin, grâce aux soins de Fanny Alliaud, notre Association des Amis du Centre d’Études Alexandrines se développe et nous comptons un nombre accru d’adhérents qui nous soutiennent dans nos efforts pour contribuer, aux côtés de nos amis égyptiens, au sauvetage et à la mise en valeur du patrimoine exceptionnel d’Alexandrie. À tous, un grand merci !

Jean-Yves Empereur
(1) mise en ligne en cours
Directeur du CEAlex
si vous êtes entré sur le site par cette page, cliquer ici pour activer la fenêtre de navigation
notes précédentes :
décembre 2001
juin 2001
mai 2002
décembre 2002
février 2004
décembre 2005
juillet 2006