GABBARI

La fin des espoirs. Publication

Les espoirs fondés sur des promesses réitérées de voir le site archéologique du pont de Gabbari préservé et montré au public ont vite tourné court. Certes, une mission de l'UNESCO avait proposé des solutions permettant la reprise de la construction du pont tout en sauvant la plus grande partie des hypogées, mais dès la fin de la fouille, le 29 février 2000, les bulldozers ont remplacé les archéologues et une centaine de colonnes de béton ont rapidement poinçonné le site. Cette perte irrémédiable augmente d'autant l'intérêt de la publication de cette fouille de sauvetage.

Clichés CEA - Tous droits réservés
cliquer pour agrandir

lit peint -IIème siècle av. J.-C.

Tombe B26

Un premier volume consacré aux tombes B1, B2, B3 et B8 est paru aux presses de l'IFAO en juin 2001. Un deuxième sous presse présente la fouille et le matériel mis au jour dans deux secteurs de la fouille et aussi des études consacrées aux décors peints. La fouille a en effet révélé la présence de décors pariétaux de grande qualité avec notamment un lit funéraire taillé dans la pierre et peint, extrêmement bien conservé, daté de la première moitié du IIème siècle av. J.-C., ainsi qu'un plafond peint décoré d'une frise d'amours de la même époque.

cliquer pour agrandir

Tombe B24

plafond peint avec frise d'amours IIème siècle av. J.-C.

Les volumes suivants présenteront les autres secteurs de fouilles ainsi que des études consacrées à l'étude anthropologique avec un tome réservé aux inhumations et un autre aux incinérations. Ils seront complétés par une monographie sur les urnes cinéraires qui, associée aux analyses des anthropologues, permettra de dessiner une histoire de la crémation à Alexandrie durant six siècles, du IVème avant J.-C. jusqu'à sa disparition au cours des premiers siècles de l'occupation romaine.