LE SITE SOUS-MARIN DE QAITBAY - METHODES ET TECHNIQUES

Dessins et moulages

Isabelle Hairy
mai 2006
Dans cette première étape de l’étude, on obtient une image du site qui évolue au fur et à mesure des prospections dans les coins les plus reculés. Les blocs cachés dans le sable ou sous d’autres blocs sont encore nombreux ; on les évalue à 30% de la quantité déjà enregistrée. Ainsi, la matière observée gagnera encore en densité.
En parallèle à ce travail, les spécialistes ont commencé à s’intéresser à certains blocs remarquables sélectionnés à partir de l’inventaire général. Pour aboutir à une étude plus fine, il a fallu, cette fois-ci, densifier l’information décrivant chacune de ces pièces. Pour cela, les plongeurs se sont consacrés à de nouvelles activités : le moulage des inscriptions et des décors, et le levé technique ou dessin dans le détail des blocs sur toutes leurs faces.
Les moulages offrent une image précise des textes difficilement lisibles sous l’eau. En effet, il est impossible d’envisager leur reproduction à l’échelle 1 sur un calque, comme cela se pratique traditionnellement en contexte terrestre. Le déchiffrement et la lecture de ces textes nous informent sur la provenance d’origine du bloc et parfois sur sa datation. Il en est de même pour certains décors dont l’étude stylistique par les spécialistes de l’art antique permet une identification menant, dans le meilleur des cas, à une datation.

 

1 4
2
3  

 

 

Si l’étude des inscriptions peut également indiquer d’éventuels remontages, – c’est le cas de l’obélisque de Séti 1er exposé sur le musée de site de Kôm el-Dikka (voir « Présentation des pièces renflouées ») –, les restitutions nécessitent dans tous les cas le dessin technique des pièces entrant dans l’assemblage. Et si l’image des inscriptions, au-delà de leur lecture, fourmille d’indices sur l’époque à laquelle elles se rapportent, le même constat peut être fait pour un bloc anépigraphe, au travers de l’étude de sa géométrie et de sa surface.
Nous verrons plus loin comment ces observations détaillées nous permettent d’explorer le temps et de préciser les zones d’ombre de cette terra incognita.
 

si vous êtes entré sur le site par cette page, cliquer ici pour activer la fenêtre de navigation