CONSERVATION, RESTAURATION ET ETUDE DU MOBILIER : Les lieux

Deux nouvelles salles pour l'Arsenal de Shallalat

Février 2008

Yvan VIGOUROUX
Appareilleur-tailleur de pierre
Conducteur de travaux

Réhabilitation de deux salles dans l’ancienne cartoucherie de Mohamed Ali datant du début du XIXe siècle.
Deux pièces de 75 m2 situées au niveau supérieur ont retrouvé un plancher dallé identique à l’original après trois mois de travaux effectifs. L’équipe était constituée de 10 ouvriers, formés  pour l’occasion à la taille de la pierre et à la maçonnerie.

Vue de l’une des salles avant le début des travaux. Cliché Y. Vigouroux © CEAlex

Le dallage terminé
Cliché Y. Vigouroux © CEAlex
Le travail a consisté à retirer les poutres vermoulues et à purger les vieilles restaurations qui ne respectaient pas l’intégrité du bâtiment. L’arase des murs porteurs des poutres a été ainsi restaurée en changeant les pierres malades de manière à poser les nouvelles poutres sur des bases saines.
Dépose des poutres vermoulues et purge des vieilles restaurations
Clichés Y. Vigouroux © CEAlex
Une fois les poutres neuves traitées anti-termites (de section et d’essence identiques aux anciennes, en piche pino azizi), maçonnées et leurs extrémités bituminées afin de les protéger de l'humidité des murs, des pierres de blocage ont été taillées et intercalées entre celles-ci. Clichés Y. Vigouroux © CEAlex
Ensuite, a été installé le plancher ayant aussi subi un traitement anti-termites. Il est constitué de planches de 20 cm de large et de 4 cm d’épaisseur, d’essence identique à celui d’origine.
Clichés Y. Vigouroux © CEAlex

Sur celui-ci, a été posé le dallage en pierres blanches (45 x 25 x 5 cm) de Maasarany  (calcaire blanc de Toura, carrière située au sud du Caire) sur un lit de sable stabilisé à 1 pour 5 (1 volume de ciment pour 5 de sable).

L’ensemble des restaurations et des maçonneries a été réalisé en pierre de Maasarany et posé à bain soufflant ou coulé au mortier de chaux et sable. Clichés Y. Vigouroux © CEAlex

Étant donné que les pièces sont prévues pour accueillir les précieuses collections du Musée gréco-romain, elles ont été toutes deux équipées de portes et de volets blindés. Pour ceci, l’une des baies a nécessité la réfection de son mur d’allège.
L’une de ces pièces accueillera la collection des monnaies du Musée gréco-romain et l’autre ses archives et sa collection de plaques de verre photographiques.


Si vous êtes entrés sur ce site par cette page, cliquer ici pour activer la fenêtre de navigation