Restauration et conservation du matériel archéologique

La restauration des monnaies

Depuis le début de nos fouilles à Alexandrie, en 1992, nous avons découvert plus de quinze mille monnaies. Ces bronzes sont souvent corrodés et l'on doit procéder à une restauration pour découvrir les symboles dont elles sont décorées. Jusqu'en 1998, ce travail était confié au laboratoire du Service des Antiquités Égyptien, situé à Kôm el-Dick. D'une grande compétence, les restaurateurs de ce laboratoire sont débordés, ayant à traiter des objets métalliques des immenses collections du Musée gréco-romain ainsi que provenant d'autres fouilles de missions étrangères à Alexandrie. Aussi, en 1998, seulement une centaine de monnaies provenant de nos fouilles ont-elles pu être traitées par ce laboratoire, tandis que 2.817 monnaies attendaient leur tour d'être restaurées. Les monnaies continuant d'affluer quotidiennement de nos fouilles, il fallait réagir devant cette situation qui ne pouvait qu'empirer. Aussi, ai-je pris en février 1999 la décision d'essayer de monter notre propre laboratoire pour le traitement des monnaies découvertes et à découvrir dans les fouilles du CEAlex.

La chance nous a souri, puisque nous avons pu trouver sur le champ une restauratrice de Bordeaux, Marina BIRON, qui s’est libérée de ses nombreux travaux pour passer à Alexandrie le mois de mars, afin de mettre en place ce laboratoire. D’autre part, Madame Hannah qui travaille au Laboratoire de Kôm el-Dick a accepté de prendre un congé sans solde de longue durée pour nous rejoindre. Avec les missions ponctuelles de Marina (on peut prévoir deux mois par an), il ne reste plus qu’à trouver l’équipement et les fonds nécessaires...

cliquer pour agrandir

Hannah Tewfik

©
CEAlex
cliquer pour agrandir

Grâce au don généreux de l'Association Suisse des Amis d'Alexandrie, l'achat des premiers appareils nécessaires au lancement du laboratoire a pu être réalisé. Un premier don de 5.000 FS nous a permis d'acheter une binoculaire et de prospecter le marché pour acquérir un micro-tour, un appareil à ultra-sons, une balance électronique de précision décimale, etc. D'autres équipements plus coûteux (notamment une micro sableuse, environ 12.000 FS) seront sans doute à envisager par la suite, mais peut-être trouvera-t-on un mécène parmi les maisons qui fabriquent ce genre d'appareils?

JeanYves EMPEREUR